Muscler son cerveau pour devenir plus intelligent

3907 0

Nous faisons tous un peu d’exercice physique de temps en temps. Mais à quand remonte la dernière fois où vous avez entraîné votre cerveau ? Eh oui c’est aussi un muscle que nous devons entretenir pour qu’il reste en forme. Quelques exercices, des jeux ou des activités comme la méditation peuvent vous aider à garder votre vivacité intellectuelle. Paraîtrait-il qu’elle commence à décliner à l’âge de 30 ans…

Quelles méthodes pour plus d’intelligence ?

La lecture est par exemple un très bon moyen pour devenir plus intelligent(e) dans la mesure où cette activité enrichira probablement votre vocabulaire et par la même occasion votre grammaire.  Lors de la lecture, le cerveau mémorise des informations un peu plus longtemps que lorsqu’il est envahi d’informations comme nous pouvons les trouver sur les réseaux sociaux entre autres.

Un exercice à faire partout : lisez des articles sur WebHub 😉, et lorsque vous avez fini un paragraphe, essayez de vous remémorer : Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Pourquoi ? et Comment ? N’importe quel texte ou article fera l’affaire. Le tout est de réussir cet exercice. Petit à petit vous y arriverez de mieux en mieux.

Faire des jeux de mots aussi (mots mêlés, fléchés, croisés)  est un excellent moyen se s’exercer les méninges et en plus c’est très ludique !

Si vous n’êtes pas trop jeux de mots, voici ibraining, un site sur lequel vous trouverez tout un tas de jeux notamment pour améliorer votre mémoire. Il y a des jeux d’association de couleurs, des jeux de concentration et autres. Ce site propose aussi une version du jeu « Simon », mais si souvenez-vous ! Il fallait reproduire la séquence ! Vous pourrez vous mesurer aux autres personnes inscrites sur le site.

Apprendre, se former

Dans notre société, il est possible à tout âge de se former. Soit en s’auto formant avec de la lecture ou autres sources internet, soit en s’inscrivant à des formations et séminaires pour adultes. Cela vous permettra d’entretenir vos acquis ou d’en engranger de nouveaux. Apprendre en vous renseignant sur quelques chose qui vous intéresse sera bien entendu beaucoup plus facile car vous y apporterez plus  d’attention et de ce fait, votre cerveau aussi. À chaque journée qui commence, dites-vous : « je vais essayer d’apprendre quelque chose de nouveau aujourd’hui« .

Plus vous apprendrez, plus vous boosterez votre intelligence, et votre esprit critique. Le fait d’apprendre vous aidera aussi à développer votre ouverture d’esprit en partageant vos points de vue avec d’autres personnes qui auront, ou non, la même manière de voir les choses que vous. Vous apprendrez donc également à traiter les informations qui vous arrive, de différentes façons.

Outre le fait d’être plus intelligent(e), le fait d’apprendre permet d’avoir une meilleure prise de décision, ce qui augmentera donc votre confiance en vous. Vous vous sentirez mieux, et vous serez plus positifs. Vous pourrez ensuite cultiver la positive attitude.

La méditation

Il y a quelques années, des scientifiques ont découvert que le fait de méditer, déclencherait une activité très forte dans la partie gauche du cortex  préfrontal. C’est à cet endroit du cerveau que se regroupent les émotions positives ! Méditer permet en outre de faire baisser de 40 % les risques de rechute des personnes ayant subies une grosse dépression. voici un des nombreux articles qui en parle. D’autres études plus récentes ont démontrées que la méditation protégerait notre cerveau en le préservant de la baisse du volume cérébral.

Un muscle évolutif

Beaucoup ont pensé, pendant de nombreuses années, qu’en arrivant à l’âge adulte, l’évolution du cerveau s’arrêtait. Que celui-ci ne pouvais plus s’améliorer, qu’il était figé. Or c’est FAUX, il évolue au fur et à mesure de nos expériences. La neuroplasticité est encore une notion récente, mais celle-ci explique le fait que le les neurones du cerveau se modifies tout au long de notre vie en établissant de nouvelles connexions neuronales. De ce fait, il serait possible pour celui-ci de réapprendre quelque chose qu’il avait acquis, mais oublié par exemple après un Accident Vasculaire Cérébral.

La plasticité neuronale donnerait aussi la possibilité d’acquérir de nouvelles compétences grâce toujours aux nouvelles connexions entres les neurones. Ces neurones qui sont renouvelés à raison de 1400 par jour par l’hippocampe pour arriver à environ 500 000 neurones par an sur les 84 milliards présents dans notre cerveau. C’est pour cela qu’il faut entraîner ce muscle qui ne demande qu’à être nourrit.

Cela passe aussi par l’alimentation et le sport

Pour ne pas perdre ces précieux neurones, et aider le cerveau à accomplir sa fonction au maximum de ses capacités, il est important de lui donner les nutriments essentiels dont il a besoin. Ainsi, une alimentation équilibrée, contribuera à sa longévité. Les bonnes graisses comme les oméga 3 et 6 favorisent la formation des cellules cérébrales. Vous les trouverez dans le poisson, les fruits secs et l’huile d’olive par exemple.

La vitamine B  a son importance également puisqu’elle favorise la production des globules rouges qui sont eux-mêmes chargés d’amener l’oxygène au cerveau.

À contrario, la consommation d’alcool détériorera fortement votre fonction cognitive. En effet, l’alcool affecte directement votre hippocampe en altérant son fonctionnement ce qui entraîne des pertes de mémoire, des difficultés d’apprentissage, etc. Des désagréments dont on se passerait bien ! Si vous n’arrivez pas à boire avec modération, entre chaque verre, buvez de l’eau. Celle-ci limitera les effets de l’alcool dans le sang en facilitant sa dissolution.

Les activités physiques ont un rôle assez lié avec notre bien-être cérébral. Ne serait-ce qu’une promenade, une randonnée ou une ballade à vélo en famille. Les fonctions cognitives seraient optimisées avec seulement 30 minutes d’activité sportive par jour, 5 fois par semaine. Une maigre contribution compte tenu des bénéfices à en tirer !

Pour conclure

En définitive, si vous voulez avoir un cerveau à 100% il est recommandé d’avoir un mode de vie sain, via une alimentation équilibrée et à l’occasion, un petit verre entre amis si cela vous dit, le mot d’ordre étant la modération. Pratiquez une activité qui le stimulera, sportive ou mentale, mais surtout faites les choses en vous amusant. Cela aura en plus le bénéfice de libérer des endorphines et vous ne vous en sentirez que mieux. Avec toutes ces informations, vous avez maintenant de quoi devenir un vrai prodige !

5/5 - (3 votes)


About The Author


Secrétaire de métier, je vous fais partager ici des informations qui je l'espère vous plairont, sur la vie de tous les jours, des projets ou des actualités.

Aucun commentaire

Leave a Comment