Investir en immobilier locatif, par où commencer ?

1018 3

Vous vous demandez peut-être comment investir en immobilier locatif ? Par où BIEN commencer ?
Alors vous êtes au bon endroit !

Bon nombre de Français ne souhaitent plus compter seulement sur une retraite dont ils ne sont même pas sûr d’en voir la couleur un jour.
C’est pour cela que la pierre trouve sa place parmi les investissements préférés des personnes souhaitant améliorer leur qualité de vie, préparer leur retraite ou encore transmettre un patrimoine à leurs enfants et/ou petits-enfants.

La base

La base de l’investissement immobilier, avant même d’aller voir la banque, c’est d’assainir ses comptes bancaires, les rendre « séduisants » sur les 3 derniers mois.
Cela implique par exemple :

  • pas de découvert(s)
  • pas de crédit(s) revolving ou à la consommation
  • ne pas vivre au dessus de ses moyens

En effet, au moment où vous irez voir la ou les banques (il vaut mieux prospecter large), celles-ci seront ravies de voir que vous gérer vos comptes en « bon père de famille« , et, si vous arrivez même à épargner, ne serait-ce que 100 € par mois, elles seront d’autant plus rassurées.
D’un autre côté, si vous avez été en mauvaise situation bancaire pendant 2 ans dans votre banque, ce ne sont pas 3 mois qui vont les satisfaire.
Mais les autres banques en général ne remontent que sur une période de 3 mois la plupart du temps, voir 6 mois dans les cas plus rares.
Les banques utilisent très souvent le système du « scoring bancaire », et plus vous avez d’épargne, plus vous aurez l’air d’ un bon élève auprès de la banque.

Plusieurs critères entrent dans le résultat de votre scoring bancaire comme : votre situation professionnelle, votre train de vie par rapport à la composition de votre foyer, votre capacité d’épargne…
Mais l’épargne n’est pas une obligation ! Tout dépend également de l’ampleur du projet que vous souhaitez mettre en place (du petit garage en province à l’immeuble de rapport dans une grande ville il y a un monde).

Les banquiers ont besoin notamment de garanties pour valider votre demande de financement et aussi pour vous faire confiance, croire en votre projet.
L’apparence peut aussi jouer en votre faveur… Mieux vaut s’être apprêté un minimum avant votre rendez-vous, même si je conçois tout à fait que vous seriez plus à l’aide dans un « jogging – baskets »

La mise en pratique…

Plus concrètement, si vous investissez dans un logement en autofinancement et que vous souhaitez le mettre en location à 500 € par mois, la banque appréciera grandement le fait que vous puissiez faire face à un éventuel défaut de paiement de la part de votre locataire durant une période d’un an.
Ce qui vous amènerait à avoir une somme de 6000 € confiée à votre banquier bien au chaud.
Lorsque vous aurez fait cela, ou si tel est déjà le cas (et alors là bravo!), n’hésitez plus !

En cette période où les placements financiers rapportent de moins en moins et où les taux d’emprunt sont historiquement bas, votre projet est une réelle idée à concrétiser !

Passez à l’action !

Si tous les critères vous semble remplis pour pouvoir mener à bien votre projet, que vous savez vers quel(s) produit(s) vous souhaitez vous tourner, que votre banquier vous a informé sur votre capacité d’emprunt, il est maintenant temps de vous lancer !
Vous pouvez dès à présent commencer les recherches via des sites comme LeBonCoin ou SeLoger par exemple.
D’autres questionnements vont maintenant faire leur apparition comme : Acheter un bien libre ou déjà loué? Avec ou sans travaux ? Comment calculer une rentabilité ? Combien vais-je payer d’impôt ? Est-ce que je veux en tirer un cashflow immédiat ou non? Et le viager ?

Autant de questions auxquelles vous trouverez des réponses au fur et à mesure de vos recherches et/ou expériences.
Soyez patient! On ne devient pas rentier(e) immobilier si rapidement !



A propos de l'auteur


Secrétaire de métier, je vous fais partager ici des informations qui je l'espère vous plairont, sur la vie de tous les jours, des projets ou des actualités.

3 commentaires

Leave a Comment