Les 8 questions des recruteurs lors d’un entretien d’embauche

890 0

Prenez une longueur d’avance !

En tant que professionnelle dans le domaine des Ressources humaines et du recrutement, et parce que jamais sans deux sans trois, voici un nouvel article pour faire suite aux deux premiers en lien sur le sujet: Dossier de candidature, votre carte de visite  et les Astuces pour réussir son entretien d’embauche.

Un entretien c’est difficile et ça peut représenter le tournant vers une nouvelle vie pour la personne qui cherche un emploi. Vous trouverez ci-dessous mon catalogue des 8 questions du recruteur, fruit de mon expérience, des formations suivies et des autres professionnels du domaine que je côtoie.

Il n’y a pas d’ordre spécifique et elles ne sont bien sûr pas figées dans le temps; ce sont simplement quelques clés supplémentaires.

1) Parlez-moi de vous ?

C’est une question qui est posée pour vous faire parler ! Même si le recruteur a votre CV sous les yeux il veut vous entendre raconter, avec vos mots, qui vous êtes, ce qui vous anime, votre parcours et ce qui vous motive. Je soulève un point important en lien avec cette question: un CV bien travaillé et fidèle à la personne que vous êtes va éviter que vous ne vous contredisiez lors de la réponse à cette question. Faites un résumé succint de votre parcours, soyez sincère dans votre discours.

A savoir : le recruteur va pratiquer l’écoute active pendant que vous parlez; il va prendre des notes, relever les éventuelles incohérences par rapport à votre CV ou les éventuelles contradictions dans votre discours et risque fortement de revenir dessus par la suite si quelque chose ne lui semble pas clair.

A éviter : même si c’est une question difficile, préparez-vous y et ne répondez pas au recruteur des choses du style « je ne sais pas quoi dire » ou « vous avez tout sur mon CV ».

2) Qu’avez-vous compris du poste ?

Si avant l’entretien vous avez eu une journée de test/présentation ou autre, c’est le moment de montrer que vous avez écouté ce qu’il a été dit et d’en ressortir la substantifique moelle; autrement dit mettez en avant les éléments importants: cahier des charges, responsabilités, valeurs de l’entreprise etc. Si vous n’avez pas eu de contact préalable, relisez l’annonce et renseignez-vous sur l’entreprise.

A savoir : le recruteur s’attend à ce que vous ayez bien intégré et compris les différentes exigences liées au poste et la mission de l’entreprise. Retenez-en les grandes lignes (par exemple les valeurs, la taille de l’entreprise ou date de création) et servez-vous en le moment opportun.

A éviter : en faire trop, en lien avec les éléments cités ci-dessus. Ou à l’inverse n’avoir aucune idée de pourquoi vous êtes là et ne pas savoir dans quelle entreprise vous mettez les pieds (manque de préparation flagrant = le recruteur va penser que vous n’en avez rien à faire).



3) Pourquoi vouloir intégrer notre entreprise / que pourrez-vous apporter ?

C’est une question un peu « marketing » qui va aller chercher le candidat pour voir jusqu’à quel point il est capable de se vendre pour accéder à ce poste. Est-ce une entreprise de dix personnes ou de plus de mille ? Quel poste convoitez-vous ? Cadre ? Employé ? En fonction de ces différentes questions c’est à vous d’adapter les réponses que vous y donnez pour que ça « colle ».

A savoir : le recruteur vient « gratter » un peu pour savoir ce que vous avez dans le ventre. Il veut savoir pourquoi c’est vous qu’il doit choisir et ce que vous pourrez lui apporter, que ce soit pas votre expérience professionnelle préalable et par la personne que vous êtes. Préparez cette question en amont en croisant votre profil avec l’annonce et l’entreprise: quels sont vos points forts que vous pourrez apporter en plus, à cette entreprise et à ce poste spécifiquement ?

A éviter ne vous survendez pas et ne mentez pas sur des compétences que vous n’auriez pas. Vous aurez forcément des mauvaises surprises une fois en poste. Valorisez ce que vous savez faire et montrer que vous êtes prêt à vous former sur ce que vous ne savez pas encore faire et qui est utile au poste.

4) Quelles sont vos qualités et vos points d’amélioration/défauts ?

Ce n’est en général pas la question préférée des candidats. Les réactions sont variables mais la tendance générale va à une difficulté à identifier ses défauts. Il est pour certains difficile de parler de soi et plus particulièrement de se remettre en question.

A savoir : pas plus que trois qualités/défauts. Le recruteur s’attend à ce que vous fassiez ressortir des points que vous avez mis dans votre CV (si c’est le cas). Je reviens encore une fois à l’importance de faire un CV qui vous ressemble et de ne pas y inscrire que vous êtes super sociable si en réalité vous préférez travailler seul et avez de la peine avec les contacts humains (par exemple). Il s’attend aussi à ce que vous releviez des points pertinents. Pour vous aider à préparer cette question, vous pouvez demander à votre employeur actuel ou à vos amis de vous donner quelques clés concernant les points sur lesquels vous pourriez vous améliorer/faire un effort.

A éviter : donner trop de qualificatifs positifs et n’en trouver aucun négatif, en disant « je suis parfait, je n’ai pas de défauts »: A l’inverse, si, sincèrement, lorsque vous avez préparé cette question vous ne vous êtes trouvé que deux points d’amélioration, n’en inventez pas un troisième parce qu’il faut en dire trois. Dites simplement que c’est ce que vous constatez comme points d’amélioration pour le moment mais que certainement dans un futur proche vous auriez d’autres choses à améliorer dès lors que vous apprenez de nouvelles choses dans votre travail.

5) Quels sont vos loisirs ?

Si je devais n’en choisir qu’une ce serait celle-ci. Parce que le monde du travail est toujours plus dur, qu’il est demandé aux  gens de faire toujours plus avec moins de temps et moins de moyens, il est plus que jamais primordial et vital d’avoir des loisirs pour s’occuper et surtout se vider la tête après une grosse journée de travail.

A savoir : soyez naturel ! Le recruteur va vous questionner sur un terrain un peu plus personnel, celui de vos loisirs, de ce qui vous anime et vous procure du bonheur. Racontez-les donc avec passion et intérêt.

A éviter : ne pas inventer des loisirs qui ne seraient pas les vôtres. Dans le cas de la pratique d’un sport extrême et/ou avec des contraintes horaires, rassurez le recruteur que la priorité sera désormais votre travail. Mettez-vous à sa place, si vous lui dites que tous les jours vous devrez être partis à 16h00 et que deux vendredis par mois vous partirez à 12h pour cause de match l’après-midi cela risque de le refroidir. Définissez vos priorités et soyez prêts à faire les éventuels sacrifices qui s’imposent.

6) La mise en situation/jeu de rôle

Exercice souvent utilisé lorsque le poste convoité est en contact régulier avec de la clientèle. C’est un petit jeu de rôle que le recruteur va vous proposer. Par exemple, pour un poste dans la vente, il va jouer le client mécontent et va attendre votre réaction.

A savoir : le recruteur veut voir comment vous réagissez dans une situation du quotidien du poste convoité et voir à quels outils vous faites appel, dans votre expérience passée puisque vous n’avez pas la connaissance de l’entreprise ni du poste, pour régler la situation.

A éviter :Vous ne savez pas dans quel magasin ce jeu de rôle fictif se joue, ne connaissez pas la charte qualité, ni les prix… Stop ! C’est vrai, mais ce que le recruteur veut voir c’est votre manière de gérer une situation conflictuelle avec un client, pas de tester votre connaissance de l’entreprise. Faites appel à vos connaissances et à  votre expérience professionnelle.

7) Où vous voyez-vous dans cinq ans / dix ans ?

Une question qui devient de plus en plus obsolète à mon sens, puisque de nos jours les gens changent de travail de plus en plus souvent et que le modèle où une personne fait toute sa carrière dans la même entreprise tend plutôt à disparaître. Toutefois, cette question est encore posée. Le recruteur veut savoir si vous comptez vous installez dans le temps dans l’entreprise ou pas, spécialement si par exemple dans votre CV vous avez une multitude d’expériences diverses et très courtes (ce qui peut arriver).

A savoir : le recruteur n’attend pas que vous juriez fidélité pour toute une vie à l’entreprise, toutefois il veut quand même être rassuré sur le fait que vous n’allez pas partir (en principe) dans six mois.

A éviter dire que vous vous ennuyez vite; si c’est le cas formulez-le plutôt en disant que vous appréciez les challenges et que vous avez besoin d’être stimulé dans votre travail. Restez sur un plan professionnel, la vie privée n’entre pas en ligne de compte dans cette question.

8) Pourquoi Est-ce vous que je dois choisir ?

Il faut vous vendre. Certains recruteurs vous disent « en trente secondes » ou « en deux phrases maximum ». Synthétisez vos compétences et mettez vous en avant.

A savoir : Le recruteur sait que vous parlez bien l’anglais et que vous avez dix ans d’expérience, il l’a lu sur votre CV et l’a peut-être testé lors de l’entretien. Là ce qu’il veut c’est savoir pourquoi, sur les cinq candidats qu’il a reçus en entretien pour le poste, c’est vous qu’il doit absolument prendre, que vous êtes son meilleur choix.

A éviter La réponse trop bancale du style « je suis motivé ». Oui, comme tous les autres candidats qui ont postulé à cette offre à priori. Si le recruteur vous laisse trente secondes ou vous donne deux phrases maximum pour vous vendre, respectez au maximum le cadre imposé et soyez concis.

En conclusion

Soyez cohérent: cohérent avec ce qui est inscrit dans votre CV et ce que vous dites, cohérent dans vos envies et dans pourquoi vous êtes là aujourd’hui. Ces questions ne sont bien sûr pas exhaustives mais elles pourront peut-être vous apportez une aide supplémentaire dans ce processus éprouvant que représente un entretien d’embauche pour un poste.

5/5 - (1 vote)


About The Author


Professionnelle dans le domaine RH, je m'intéresse au développement de la personne et à son bien-être général: médecines alternatives, coaching, nutrition pour améliorer son quotidien et sa vie! L'écriture est une passion depuis toujours !

Aucun commentaire

Leave a Comment