Comment écrire et optimiser un article SEO ?

112 0
rédaction article seo

La rédaction d’un article SEO est important pour votre référencement Google. C’est une étape importante à ne pas négliger, si vous désirez obtenir de meilleurs résultats. C’est à dire attirer du trafic de qualité sur votre blog de façon exponentielle et complètement gratuite.

Mais une chose est d’en rédiger, une autre est de l’optimiser au maximum pour apparaître dans les premiers éléments de réponses sur Google.

Dans la suite de cet article, nous vous proposons quelques règles et astuces simples pour rédiger un article SEO et l’optimiser au mieux.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par répondre à une question importante.

C’est quoi un article SEO :

Un article SEO, est un texte rédigé selon les critères de référencement naturel (SEO) qui bien optimisé, vous permettra d’être positionner par Google en pole position pour les mots clés ou requêtes de votre article.

C’est principalement grâce à ces articles que vous pourrez attirer du trafic de manière complètement gratuite et exponentielle sur votre site.

Mais comment ?

Admettons que vous venez d’écrire un article sur “comment dresser son chien”. Si votre texte est bien rédigé et optimisé pour du SEO, au bout d’un certain temps, il sera positionné en tête de liste par Google. Ainsi, tous ceux qui rechercherons “comment dresser son chien” ou “dressage de chien”, tomberont automatiquement sur votre article. En quête de réponse, ils cliqueront sans doute sur votre site et seront rediriger automatiquement dessus.
C’est ainsi que vous pourrez attirer du trafic de qualité sur votre site avec la possibilité de les convertir en prospects.

Comment rédiger un article SEO ?

Pour écrire un bon article de blog, cherchez à rédiger de façon naturelle. C’est à dire d’écrire comme vous le sentez tout en essayant d’être concis et précis. La meilleure façon d’y arriver est d’écrire comme si vous vous adressiez à un ami.

L’internaute en vous lisant, doit être capable de vous comprendre. Pour cela, rien de mieux que d’écrire des textes en utilisant des mots simples, facile à comprendre avec des tournures de phrases légères.

Surtout, n’oubliez pas que le but de tout article de blog est d’apporter de la valeur ajoutée à l’internaute. Cherchez donc à apporter un plus au lecteur.

Qu’est ce que cela veut dire ?

Tout simplement que le lecteur après avoir lu votre texte, doit obtenir réponse à sa préoccupation. Essayez donc d’apporter de la vraie information dans vos articles.

Pour cela, prenez la peine d’étudier réellement votre sujet. Et s’il le faut, jetez un coup d’oeil à ce que font vos concurrents. Inspirez-vous de ce qu’ils font pour pouvoir rédiger votre article.

Pour la qualité de vos textes, évitez les fautes d’orthographes et de grammaires.

La pire chose que vous pourriez faire, c’est de publier un article rempli de fautes.

Bien entendu, le lecteur ou l’internaute ne restera pas dessus longtemps et c’est votre référencement organique qui en prendra un coup.

Le dernier point sur lequel vous devez faire véritablement attention concerne les articles copiés.

Il est certes facile et tentant de copier un article sur Google et de le publier sur votre blog. Cela peut sembler vous faire gagner du temps mais il n’en est rien.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que Google n’étudiera pas votre article. Donc aucune chance de le retrouver en première page.

Prenez donc le temps d’étudier réellement votre sujet afin de rédiger votre propre article.

Comment optimiser un article pour en faire un article SEO ?

L’optimisation d’un article dépend de deux facteurs.

Il s’agit notamment des critères de Lisibilité et de SEO.

Aujourd’hui, plusieurs webmasters pour mieux optimiser leurs articles, utilisent des outils consacrés entièrement à cela.

Il s’agit par exemple de Yoast SEO. Plugin WordPress utilisé par la plupart des blogueurs.

C’est d’ailleurs l’un des outils les plus complets permettant une optimalisation totale et presque parfaite de votre article sur le plan du SEO. Après installation d’un tel outil, vous n’aurez plus qu’à faire ce qu’il vous recommande de faire afin de polir votre article au mieux.

Quels sont les critères à respecter pour un bon score de lisibilité pour votre article de blog

1# Test de lisibilité Flesh

Ce test vous permet de connaître le niveau de lisibilité de votre article. C’est à dire de savoir s’il est facile à lire ou non.

Après étude de votre copie, Yoast SEO lui attribuera un pourcentage de lisibilité. C’est grâce à celui-ci que vous saurez si votre écrit est difficile à lire ou pas.

Selon le logiciel, un texte avec un score de lisibilité supérieur ou égal à 60 est jugé aisément compréhensible pour un étudiant de 13 à 15 ans.

Plus votre score se rapprochera des 100, plus sa lisibilité et sa compréhension seront aisées. Dans le cas contraire, votre texte sera considéré comme difficile à lire.

Pensez-vous qu’un texte difficile à lire et à comprendre favorisera votre référencement naturel ou pas ? La réponse est tout simplement NON. La raison est la suivante : les lecteurs quitteront aussitôt votre site pour se rendre sur un autre où ils pourront mieux comprendre les choses. Du coup, pour Google votre site ne propose rien de bon et votre référencement organique sera péjoré.

La meilleure chose à faire à ce moment est d’améliorer votre écrit afin d’obtenir un rendu avec un meilleur score.

Pour ce faire, un certain nombre de points sont à respecter comme :

Le fait de raccourcir vos phrases

Utiliser trop de phrases longues dans un article, le rend difficile à lire. De meme, la compréhension est beaucoup plus lente.

Prenons un exemple.

J’aimerais visiter un jour Bali, où il y fait bon vivre, où l’on peut admirer de magnifiques paysages, ses monuments et y passer du bon temps”.

Vous remarquerez que le traitement de cette phrase prend plus de temps. Alors que ce serait beaucoup mieux d’écrire :

J’aimerais visiter un jour l’île de Bali. L’on peut y admirer ses magnifiques paysages et ses monuments. Il y fait bon vivre et rien de mieux pour passer du bon temps.”

Ici, diviser ma phrase principale en trois petites phrases, rend la lecture plus agréable et la compréhension plus simple.

Donc, raccourcissez vos phrases et vos lecteurs pourront vous comprendre.

Aussi, limitez les mots difficiles

Il n’y a rien de mieux que des mots difficiles pour compliquer un texte. Les mots de plus de quatre syllabes sont considérés comme difficile à lire.

Essayez donc de les éviter autant que possible.

Par exemple, vous pourriez utiliser “grand” au lieu de “gigantesque”, “environ” au lieu “d’approximativement” et “maintenant” au lieu de “d’ores et déjà” ou “immédiatement”.

De même, si vous souhaitez atteindre un public plus large, évitez d’utiliser un vocabulaire d’initié. C’est à dire que si vous êtes médecin, évitez d’utiliser des mots propre à votre domaine.

Parce que j’imagine que vous utilisiez souvent des mots comme per-os, appendicectomie ou analgésique.

Cependant, vos lecteurs ne sont pas tous des médecins. Essayez donc de ne pas utiliser un vocabulaire propre à votre métier. Dans les cas où vous n’auriez pas le choix, essayer d’expliquer clairement vos mots afin que votre audience puisse vous comprendre.

Enfin, utilisez le bon sens

Le test de lisibilité Flesh de Yoast SEO, n’étudie pas votre façon ou votre style d’écriture. De meme, il n’étudie pas votre rédaction dans son ensemble pour savoir s’il a du sens ou pas. Donc ce facteur dépend entièrement de vous. Ecrivez donc des articles ayant du sens. Utilisez le score comme référence afin de rédiger des textes adaptés pour votre audience.

2# La distribution des titres

Dans un article SEO, les titres sont bien distribués.

Une bonne répartition des sous titres est non seulement important pour votre référencement mais également pour l’expérience utilisateur. La raison a cela est toute simple.

Très souvent, le lecteur qui tombe sur un contenu, le scanne en entier afin de rechercher la partie qui l’interesse. C’est grâce aux sous titres qu’ils peuvent le faire. Donc si vous rédigez des contenus avec une bonne répartition des titres, le lecteur pourra se retrouver très facilement.

Autrement, quand bien même l’information recherchée se retrouve dans votre contenu, l’internaute ne se retrouvera pas. Il jugera votre contenu inutile et s’en ira aussitôt. Google détectera son comportement et vous serez péjoré au niveau du positionnement de votre site.

Ce qui est recommandé, c’est de rajouter un sous-titre à chaque fois vous atteignez les 300 mots. C’est à dire Titre suivi d’un texte de moins de 300 mots et titre à nouveau.

Pour ce faire, essayez de créer un sous-titre pour chaque sujet distinct de votre texte. Cela pourrait être pour un paragraphe ou pour un groupe de paragraphes traitant du même sujet. Au niveau de vos paragraphes, soyez brève, concis et précis.

3# Longueur des paragraphes

Pour une bonne lisibilité, vos paragraphes doivent être courts. Limitez le nombre de mots à 150 afin d’assurer une compréhension maximale lors de la lecture.

C’est d’ailleurs ce que recommande l’outil Yoast. Plusieurs blogueurs aujourd’hui ne rédigent pas leurs contenus sous forme de paragraphe.

Ils rédigent leurs contenus en prenant la peine de faire un saut de ligne après chaque phrase. Ainsi, ils obtiennent un rendu plus présentable et agréable à lire.

Vous pouvez faire de meme ou tout simplement choisir de rédiger votre contenu sous forme de paragraphe. Dans ce cas, ne dépassez pas les 150 mots par paragraphe.

4# Longueur des phrases :

Nous avons vu plus tôt que les phrases longues rendent un texte difficile à lire et à comprendre pour les lecteurs. Ecrivez donc des phrases courtes.

Selon Yoast SEO, une phrase courte ne doit pas renfermer plus de 20 mots.

De même, pour une bonne lisibilité 20% des phrases de votre contenu ne doivent pas faire plus de 20 mots. Dans le cas contraire, vous devez retravailler votre texte afin de réduire la longueur de celles qui font plus de 20 mots.

L’outil Yoast SEO, vous permet en cliquant juste sur un bouton de détecter les phrases longues de votre article.

ll vous suffira par la suite de les relire pour voir celles que vous pourriez réduire ou diminuer en petites phrases.

5# Voix active

Pour une bonne lisibilité, vous devez rédiger un contenu à la voix active. Un texte à la voix active est plus facile et agréable à lire.

De même, les gens ont souvent du mal à comprendre un contenu à la voix passive.

Pour rédiger un paragraphe à la voix passive, vous devez parler en premier de ce qui a été affecté, puis le comment et le pourquoi avant d’aborder qui ou ce qui est affecté. Alors qu’avec la voix active, vous allez directement à ce qui est affecté.

Avec des phrases à la voix active, vous êtes directe, précis et concis.

Prenons un exemple :

Voix active : J’ai rédigé 11 articles sur Webhub.
Voix passive : 11 articles sur Webhub ont été rédigé par moi.

Vous remarquerez que c’est plus agréable de lire la première phrase et qu’elle est beaucoup plus simple.

Pour rédiger un article optimisé SEO, Yoast recommande d’écrire un texte avec moins de 10% des phrases à la voix passive.

Parfois, vous serez obligé d’utiliser d’en utiliser. Mais n’excédez pas les 10%.

Cela veut dire que sur un texte de 5 phrases, seulement une pourra être à la voix passive.

Au delà, vous devez réduire le nombre de phrase à la voix passive.

Les phrases passives sont celles où le sujet subit l’action.

Par exemple : La banane a été mangé par Luc.

Vous remarquerez que dans cette phrase, le sujet (la banane), subit l’action. C’est à dire a été mangé.

A la voix active, on aurait : Luc mange la banane.

Ici, c’est le sujet qui fait l’action.

Aussi, vous verrez que la voix active respecte un schéma bien donné : Sujet + Verbe + Complément.

Réarrangez donc vos phrases passives en suivant impérativement ce schéma.

6# Phrases consécutives

La répétition est un facteur qui elle aussi peut rendre la lecture de votre contenu désagréable.

Pour pallier à cela, vous devez varier vos mots ou expressions et également vos débuts de phrases.

Trois phrases consécutives ne doivent pas commencer par le même mot. Cela nuirait beaucoup à la fluidité de votre texte. C’est également un critère à prendre en compte.

7# Les mots de transition

Ce sont des mots comme “cependant”, “alors”, “donc”, “et”, “ou”,”premièrement”,”mais”,”parce que” etc

Ils permettent de montrer le lien entre deux phrases consécutives. Bien utilisé, ils montrent la direction au lecteur et facilitent sa compréhension.

Par exemple, lorsque vous utilisez des mots comme “tout d’abord”, “ensuite”,”après” et “enfin” dans un article tutoriel, le lecteur comprend que vous lui donnez les étapes à suivre pour faire quelque chose.

Lorsque vous utilisez “de meme” ou “aussi”, c’est pour donner une idée qui va dans le même sens que votre idée précédente. Les mots tels que “également”, “et” permettent d’additionner deux idées ou deux phrases.

Prenons l’exemple de cet extrait :

“Pour rédiger un article de blog, commencez tout d’abord par trouver votre sujet de rédaction. Ensuite, étudiez le dans son ensemble. Faites après votre étude de mot clé et choisissez ceux sur lesquels vous désirez vous positionner. Enfin, rédigez le plan de votre texte et mettez vous à écrire.”

Vous verrez que les mots “tout d’abord”, “ensuite”, “après”, “et”, “enfin” permettent de donner un sens au texte et rendent la lecture plus fluide.

Sans ces connecteurs logiques, on aurait :

Pour rédiger un article de blog, commencez par trouver votre sujet de rédaction. Étudiez le dans son ensemble. Faites votre étude de mot clé, choisissez ceux sur lesquels vous désirez vous positionner. Rédigez le plan de votre texte et mettez vous à écrire.”

Ici, quand bien même mon paragraphe a un sens, sa lecture est moins agréable. Sur un texte plus long, l’effet se fait plus sentir.

Pour rendre meilleur votre article,vous devez utiliser suffisamment de mots de transition. Yoast recommande d’en mettre dans au moins 30% de vos phrases. C’est à dire que 2 phrases sur 5 doivent renfermer des mots clés.

Vous ne savez pas lesquels utiliser ? Lisez cet article sur exemple de mots de transition.

8# La structure du texte

Vous devez structurer votre texte pour vous faire comprendre. Autrement dit, vous devez différencier votre votre grand titre de vos titres et vos titres des sous titres.

C’est grâce aux balises de titre que vous pouvez le faire. Ce sont des balises HTML utilisées pour la création d’en tête.

Elles ont une hiérarchie descendante et vont de 1 à 6. On parle des balises H1, H2…., H6.

La balise H1 est pour votre grand titre.

Elle ne peut être utilisé qu’une seule fois par article.

Les autres peuvent être utilisées plusieurs fois à condition qu’elles suivent une hiérarchie bien donnée.

H2 est destinée aux sous titres de H1. C’est à dire aux sous titres de votre grand titre.

La balise H3 sera utilisée pour les sous titres de vos sous titres. Autrement dit, pour les sous titres de H2. Ainsi de suite.

Prenons un exemple :

[H1] Comment rédiger un article

[H2] Trouver son sujet de rédaction
[H2] Etudier pleinement son sujet

[H3] Voir ce que propose la concurrence et s’en inspirer

[H2] Faire une étude de mots clés

[H3] Rechercher les mots clés sur lesquels se positionner

[H3] Choisir des mots clés longue traîne

[H2] Rédiger son plan
[H2] Se mettre à rédiger

En voyant ce plan, on comprend automatiquement les étapes à suivre pour la rédaction d’un article de blog.

Quels sont les points pris en compte pour optimiser le SEO de votre article de blog

1# Maillage externe et interne

Le maillage concerne les liens. Pour qu’un site soit bien référencé dans les moteurs de recherche, il faut qu’il soit interconnecté.

C’est à dire lié à d’autre sites et que les pages soient liés entre elles. De même que les contenus.

Cela permettra à Google de mieux comprendre les relations entre les pages et de trouver facilement votre site web. Ce sont les liens qui permettent de faire cela.

Il en existe trois types : les internes, les entrants et les sortants.

Les liens internes sont celles qui redirigeront vers d’autres pages de votre site.

Par exemple, d’un article vers un autre ou d’un article vers une landing page (page de capture).

Bien utilisés, ils permettent de maintenir l’internaute sur son site pendant longtemps.

Les liens sortants ou externes quand à eux, redirigent vers d’autres sites. Ils sont aussi importants que les premiers.

Les entrants, sont ceux venant d’autre sites et qui redirigent vers le votre.

Bien utilisés, ils permettent d’apporter plus de valeur à l’internaute en complétant son contenu.

Plus votre site aura des liens sortants d’autres blogs pour le votre, plus votre référencement SEO sera favorisé.

Pour améliorer le référencement naturel de votre article, il doit contenir au moins un lien interne et un externe.

Bien évidemment des liens pertinents.

Le lien interne pertinent est celui qui va rediriger vers un autre existant sur votre blog et qui complète votre contenu de départ.

Prenons un exemple.

Admettons, que vous avez publié sur votre blog un article intitulé “Les outils pour faire une bonne pizza hawaïenne”

Vous envisagez maintenant d’écrire un article sur “Comment faire une bonne pizza hawaïenne”.

Vous remarquerez que le premier article complète le second. Alors, vous pouvez insérer le lien du premier dans le deuxième afin d’apporter plus d’informations au lecteur.

Pareil, pour les liens externes ou sortants.

Si notre article “Les outils pour une bonne pizza” était sur un site différent du nôtre, on aurait ainsi ajouté un lien sortant.

Pour les liens entrants, plus votre article sera bien positionné, plus vous en obtiendrez.

Aussi, vous pouvez contacter directement d’autres blogueurs pour leur demander d’insérer des liens de vos articles dans leurs contenus. Cela reste également une option. Bien évidemment, vous devez faire de meme pour eux.

Pour insérer un lien dans votre contenu avec le plugin Yoast SEO, sélectionnez la partie où vous aimeriez ajouter le lien.

Ensuite, cliquez sur l’icone “Insertion de lien” dans le menu. Automatiquement une petite fenêtre apparaît.

Copiez votre lien et collez-le dans la fenêtre. Ensuite faites valider.

Insertion de lien dans un article SEO

2# La requête

Ce n’est autre que votre mot clé.

Autrement dit, le terme de recherche pour lequel vous souhaitez que votre page se classe le plus. Ainsi, lorsque les internautes recherche ce mot dans le moteur de recherche, il devrait vous retrouver.

Dans l’exemple, “Comment faire une pizza hawaïenne”, le mot clé est pizza hawaïenne.

Pour bien optimiser son article par rapport à un mot clé, plusieurs points sont à respecter.

Tout d’abord, bien choisir son mot clé

Si vous devez rédiger un nouvel article, vous devez avant tout savoir quels sont les mots clés potentiels sur lesquels vous allez vous positionner.

C’est une étape importante au succès de votre contenu.

Afin de bien choisir vos mots ou phrases clés, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs dont : leur pertinence par rapport à votre site, la concurrence et le volume de recherche.

N’ayant pas encore traiter du sujet, je vous propose de lire cet article complet sur comment bien choisir son mot clé et un autre sur les outils pour une bonne étude de mots clés.

Distribution de la requête

Une fois votre mot clé choisi, vous devez écrire votre texte autour de ce dernier. Vous serez donc amené à l’utiliser plusieurs fois dans votre copie.

Mal utilisé, cela peut nuire à la qualité de votre texte. Les moteurs de recherche cherche avant tout à montrer des contenus de qualité à leurs utilisateurs. Surtout lorsqu’il s’agit de contenus informatifs.

Vous devez donc éviter à tout prix tout ce qui pourrait plomber la qualité de votre article. D’où l’importance de bien distribué votre requête dans votre copie.

Pour cela, vous devez l’utiliser de manière uniforme. C’est à dire que vous ne devez pas abusez dans l’utilisation de votre requête.

Admettons, par exemple que vous écrivez un texte de quatre paragraphes sur “Comment dresser son chien”.

Le mot clé focus ici est chien. S’il est répété plusieurs fois en début de texte et pas à la fin, c’est qu’il est mal distribué. Aussi, le fait qu’il se répète plusieurs fois dans le premier paragraphe, rend la lecture moins agréable.

Pour remédier à cela, utilisez très souvent des synonymes afin d’éviter de le répéter plusieurs fois dans un texte court.

Aussi, utilisez-le tout au long de votre texte. Autrement, au début, au milieu et à la fin.

Yoast SEO, vous permet de vérifier si votre requête est bien distribué dans votre contenu. Pour le faire, renseigner votre mot clé dans l’espace réservé à cela.

Vérification Requête article seo

Automatiquement, il étudiera votre rédaction pour vous dire s’il est bien distribué ou pas.

Dans le cas où ce serait un non, cliquez sur le bouton devant Distribution de la requête.

Yoast Seo se chargera de vous montrer les endroits où votre mot clé et ses synonymes apparaissent.

A vous maintenant de voir où vous pourriez mettre d’autres synonymes, enlever et rajouter votre mort clé.

Requête dans l’introduction

L’introduction de votre texte est important. C’est elle qui donne le ton à votre contenu et montre aux lecteurs s’il traite bel et bien du sujet qui l’interesse. Google se basera également sur elle pour comprendre et catégoriser votre texte.

Tout ce que vous ferez pour aider Google à comprendre votre copie, améliorera votre référencement.

Ce qui explique pourquoi vous devez y insérer votre mot clé. De préférence en début de texte. Les éléments du champs sémantique de votre mot clé doivent y figurer également.

Par exemple, dans l’introduction de cet article, le mot clé (article SEO) apparaît. De même que des éléments ayant rapport avec celui ci.

Il s’agit notamment de : rédaction d’un article SEO, référencement Google, trafic de qualité et rédiger un article SEO.

Vous vous doutez bien que ce ne sont pas les seuls éléments ayant rapport avec article SEO que je viens de citer là. Il en existe beaucoup d’autres. Ceux qui figurent dans mon introduction sont celles que je pouvais mettre. Un autre rédacteur choisirait d’autres mots ou expressions s’il était amené à écrire cet article.

Faites donc de même. Insérez-y les mots ou expressions que vous pouvez y insérer. Mais votre requête doit absolument y figurer.

Votre introduction, c’est ce que lira 80% des lecteurs. Vous avez donc tout intérêt à bien la rédiger et à aborder directement le sujet de votre texte.

Requête dans le titre

Le titre de votre article est aussi important que votre introduction. Si vous désirez en faire un article SEO, c’est à dire optimiser pour les moteurs de recherche, votre mot clé doit y figurer également.

Je parle du Grand titre de votre article mais également de vos sous titres.

Les articles que vous écrivez servent à une seule chose : attirer du trafic sur votre site internet.

Les titres lorsqu’ils sont bien choisis peuvent vous permettre d’atteindre cet objectif.

Pour le faire, vous devez tenir compte des questions que posent très souvent les internautes sur Google.

L’outil Answer the public vous permet de savoir quelles sont les questions que posent souvent les internautes.

Par exemple, lorsque je recherche “Dressage de chien” dans cet outil, on obtient les résultats suivants :

question internbautes sur dressage de chienVous remarquerez que personne ne recherche “Qu’est ce que le dressage de chien”ou “pourquoi dresser son chien” sur Google.

Alors si vous écrivez un texte et que vous lui donnez comme titre “Qu’est ce que le dressage de chien”, personne ne le lira.

Par contre avec un article du genre “Comment dresser son chien” ou “Quel collier de dressage pour son chien”, vous aurez plus de chance d’attirer des visiteurs sur votre blog.

Vous pouvez également utiliser cet outil pour mettre plus de valeur dans vos contenus. Par exemple, si vous devez écrire un article “Comment dresser son chien”, vous pouvez peut être parler du dressage de chien renifleur, adulte, dominant etc…

Ainsi, vous aurez plus de chance que les gens tombent sur votre contenu.

Densité de requête

La densité correspond au nombre de fois votre requête apparaît dans votre contenu. L’utiliser plusieurs fois peut nuire à la qualité de votre article de blog.

De même, l’utiliser moins souvent n’aidera pas Google à comprendre et à catégoriser votre texte. Vous devez donc trouver le juste milieu.

Yoast Seo recommande de respecter un pourcentage de 0,5 à 3%. Par exemple sur un texte de 310 mots, votre mot clé doit apparaître au moins deux fois dans votre copie.

Longueur de méta description

La méta description n’est autre que le petit texte en dessous de votre titre sur la page des résultats lorsque l’internaute fait une recherche dans Google.
Exxemple de métadescription (article SEO)

Après avoir lu votre titre, la méta description est l’élément que lira l’internaute ensuite. Ces deux éléments aident le lecteur à avoir un premier aperçu de votre contenu.

En lisant votre description, l’internaute sait à l’avance si votre contenu correspond à ce qu’il recherche ou pas. Pour cela,elle doit renfermer votre mot clé ou requête.

Mais en plus, elle doit être rédiger de manière à montrer au lecteur ce qu’il pourrait trouver en cliquant sur votre contenu. Elle se doit donc d’être en concordance avec votre titre et votre contenu. Autrement, Google aura du mal à comprendre votre texte. Conséquence, c’est votre SEO qui sera défavorisé.

Autre point important, prenez vraiment la peine de rédiger votre description. Autrement c’est le début de votre texte qui sera choisi par défaut.

Si ce dernier n’aborde pas directement l’essentiel de votre contenu, le lecteur préférera un autre article au vôtre.

Comme vous l’avez pu remarquer, l’espace réservé pour votre description, ne peut contenir un certain nombre de mots. Vous devez donc optimiser la longueur de manière à noter l’essentiel dans cet espace.

Texte alternatif des images

Les images sont essentielles pour vos articles. Non seulement, elles rendent vos pages attrayantes mais en plus elles engagent beaucoup plus que les mots. Vous devez donc en insérer dans vos contenus.

Mais, il ne suffit pas d’en rajouter pour faire de votre contenu un article SEO. Vous devez également les optimiser.

Pour ce faire, il est important de rajouter des textes alternatifs à vos images.

Le texte alternatif est une petite description qui permet de catégoriser et de rendre vos images accessibles.

Elle doit contenir votre requête ou mot clé. Cela a pour but d’améliorer vos chances de classement dans la recherche d’images.

Par exemple, si je dois rajouter cette image dans mon article “Comment dresser un chien adulte”, en mettant comme texte alternatif “chien adulte” ou “dressage de chien adulte”, l’internaute pourra tomber dessus s’il recherche ces deux mots clés sur Google. Bien évidemment, dans la section image.

En cliquant sur mon image, il sera rediriger automatiquement vers mon article. C’est également un bon moyen pour attirer des visiteurs qualifiés sur votre site.

D’où l’importance d’optimiser les images de vos contenus en y ajoutant des textes alternatifs.

Longueur de contenu

La longueur de votre contenu est également un critère important sur lequel Google se base pour juger de la pertinence de vos textes.

Google veut que ces utilisateurs passent le maximum de temps sur le moteur de recherche. Alors, plus vos articles seront longs, plus ils auront des chances de se retrouver en pôle position.

Prenez l’habitude de rédiger des textes de 1000 mots minimums.

Aussi, lorsque vous choisissez votre sujet de rédaction, allez voir le nombre de mots écris sur l’article de en haut de page dans les résultats de Google. Voyez le nombre de mots et engagez vous à rédiger un texte avec une longueur supérieure.

Ainsi, vous aurez plus de chance de vous retrouver en première place.

Ce qu’il faut retenir

Quand bien même des outils permettent d’optimiser au maximum votre article afin d’en faire une rédaction SEO, votre référencement dépend quand meme de vous.

Afin d’améliorer vos textes et de gagner des places sur Google, vous devez non seulement optimiser leur lisibilité mais également votre SEO.

Améliorez la lisibilité de vos articles en :

  • rédigeant des paragraphes courts (moins de 150 mots),
  • écrivant des phrases courtes (20 mots maximum), afin d’obtenir un bon score de lisibilité Flesh,
  • rédigez des textes simples que pourraient comprendre un internaute moyen en français;
  • mettez vos phrases à la voix active,
  • utilisez des connecteurs logiques afin de relier vos idées entre elles et de faciliter la compréhension au lecteur,
  • structurez vos textes grâce aux balises H1 à H6.

Afin d’optimiser votre référencement organique sur Google :

  • insérez des liens internes et externes de qualité dans votre rédaction,
  • votre mot clé ou requête doit apparaître dans votre introduction. De préférence au début. Elle doit également apparaître dans vos métadonnées (méta titre et méta description),
  • distribuez correctement votre mot clé dans vos textes. Pour cela, évitez de répéter plusieurs fois votre requête dans de courts textes. Utilisez des synonymes pour pallier à cela.
  • De meme, votre mot clé doit apparaître au début, au milieu et à la fin de votre rédaction,
  • Utilisez votre requête un certain nombre de fois (0,5 à 3%),
  • mettez des textes alternatifs à vos images et rédigez des contenus plutôt longs (1000 mots au moins).

Voila, quelques astuces à prendre en compte pour rédiger et optimiser un article SEO.

Si vous souhaitez mieux référencer votre blog ou site internet, vous aurez besoin de lire cet article intitulé “Comment référencer son blog”. 



A propos de l'auteur


Passionné de développement personnel, je partage avec toi des hacks qui te permettront de booster ta vie et de vivre la vie à laquelle tu aspire tant. Aussi très souvent j'aurai à écrire des articles dans d'autres domaines dans le but de partager mes connaissances avec toi ( toujours pour te faciliter la vie ). Abonne toi donc pour ne rater aucune de mes publications.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de